• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une épreuve difficile à passer

Le beau temps est afin arrivé ! Quel printemps difficile nous avons eu avec toute cette pluie et les inondations qui en ont résulté. Ma famille et moi avons été chanceux et épargnés par les inondations, mais j’ai plusieurs copains qui vivent présentement un cauchemar suite à ce désastre. Mes amis d’enfance et moi, nous habitons tous dans la même région depuis toujours, certain plus proche de l’eau que d’autres. C’est très dommage ce qui leur arrive. Le règlement entier de ces situations prendra des années. Certains de mes amis ont eu peu de dommages et leurs dossiers vont bon train, tout devra être réglé d’ici 1 an. Par contre, il y en a un qui a perdu sa maison, c’est une perte totale. L’eau est entrée dans son sous-sol et elle a monté jusqu’à l’étage pour y rester pendant deux longues semaines interminables. C’est ça le pire, l’eau sale qui stagne dans la maison. 

Nous avons tout fait pour l’aider, j’ai dû lever et déplacer au moins mille sacs de sables. J’en ai eu des courbatures pendant des jours. L’esprit d’entraide était à son summum, tout ce beau monde qui travaillait si fort, c’était quand même beau à voir. Malgré tout cet effort, le barrage de sacs n’a pas tenu et l’eau a malheureusement gagné. Ils habitent présentement l’hôtel avec sa femme et sa fille de 8 ans. Il doit gérer le projet de démolition et reconstruction à distance, entre les entrepreneurs et la compagnie d’assurances. Sans oublier qu’il travaille temps plein, la vie continue son cours, et les factures doivent se payer. Une chance qu’il connaît bien le domaine de la construction résidentielle, il a beaucoup de contact dans ce domaine, c’est très pratique en ce moment. Il faut dire que la compagnie d’assurances lui donne son lot de défis. Par exemple, mon ami connaît un gars qui a une entreprise de remplacement toiture saint-lambert. Il s’est dit qu’il lui offrirait le contrat de sa toiture, il aurait ainsi un bon prix. La compagnie d’assurances a refusé, elle choisit elle-même certains de ses constructeurs. Dans le fond, le mieux c’est de laisser la compagnie gérer le projet tout en supervisant. Ainsi, s’il arrive de quoi pendant la construction, ce sera eux les responsables. 

En tout cas, j’espère pour lui que tout se passera bien, nous sommes là pour lui, mais le soutien moral ne peut pas tout réglé !

 

The author:

author

Ayant toujours vécu seul, jusqu’à récemment, je me suis retrouvé père d’une famille instantanée à 35 ans. Tout inclus, dont une adolescente et des jumeaux aux couches. Vous vous intéressez à la suite ? Suivez-moi ici entre deux changements de couches…