• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un petit souci très dérangeant

Un petit souci très dérangeant - Marc Gélinas

Aujourd’hui, dans l’après-midi, une patiente atteinte de couperose, Marie-Madeleine, est venue à mon cabinet. Elle est grande, élancée et très jolie. Malgré tout, la couperose la dérange et elle me demande ce qu’elle peut faire pour remédier à ce problème. Je lui précise donc, pour la rassurer, que quinze pourcents de la population souffrent de ce problème, et ce n’est pas forcément lié à l’âge ou à la consommation excessive d’alcool. Même si elle est toute jeune, elle a vingt-deux ans, ce n’est pas fréquent, mais pas impossible non plus. En effet, cela peut apparaître à tout âge, surtout lorsque nous avons la peau claire et une prédisposition génétique au niveau des joues. Cela est lié au fait que la peau soit très fine et qu’on aperçoit les capillaires en transparence. Il n’y a pas vraiment de facteurs favorisants. Nous voyons les vaisseaux à travers la peau, car ils travaillent et sont exposés au soleil, à la chaleur ou au froid. Souvent, les sports d’hiver sont les endroits idéals pour faire apparaître ou aggraver ce problème-là. Je lui rappelle donc bien que cela reste un problème esthétique et que cela n’a aucune répercussion sur sa santé. Il peut arriver que les gens ne se sentent pas très bien et aient des bouffées de chaleur. Malgré tout, cela n’arrive quand même que très rarement. Il y a maintenant de plus en plus d’opérations laser qui se pratiquent et qui permettent d’éliminer la couperose. Cependant, les séances peuvent être assez chères et le problème n’est pas définitivement supprimé, il peut revenir au bout de quelques années, voir de quelques mois. Cela aura quand même eu pour effet d’atténuer les rougeurs. Et si Marie-Madeleine se sent mieux dans sa peau grâce à cela, je l’encourage vivement à le faire. Même si la couperose n’est pas dangereuse et est une maladie très peu préoccupante pour les médecins et dermatologues, se sentir bien dans sa peau est très important pour l’épanouissement personnel et donc la vie privée, tout comme la vie professionnelle.

Ma patiente est ressortie du cabinet bien plus rassurée qu’au début, et a pris rendez-vous pour des séances de laser, afin de faire disparaître, et je l’espère, définitivement, ce petit souci qui la gêne tant. Les séances commenceront la semaine prochaine. Il y en aura trois et elles devraient être terminées le dix-neuf octobre. 

 

The author:

author

Ayant toujours vécu seul, jusqu’à récemment, je me suis retrouvé père d’une famille instantanée à 35 ans. Tout inclus, dont une adolescente et des jumeaux aux couches. Vous vous intéressez à la suite ? Suivez-moi ici entre deux changements de couches…