• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Le défi d’ouvrir un restaurant

Le défi d’ouvrir un restaurant - Marc Gélinas

Très bientôt, j’ai l’intention d’ouvrir mon propre restaurant avec un ami qui est cuisinier. Tous les deux, nous chérissions le rêve de devenir nos propres patrons, et d’ouvrir un restaurant à notre image depuis longtemps déjà.

De son côté, il a une formation et de l’expérience en cuisine, dont des stages en France et en Suède. Une vision très créative et très particulière avec la nourriture.

De mon côté, je travaille dans le domaine de la restauration depuis que j’ai 16 ans. J’ai eu la chance de travailler dans d’excellents hôtels et de faire ma formation à l’ITHQ. Sans compter un DESS aux HEC. Je m’y connais donc très bien en gestion en général.

Depuis le retour de mon amie de son voyage/stage en Suède, nous travaillons sur notre modèle d’affaires. On a tout fait pour se préparer : tenter d’aller chercher de l’investissement à la banque, et même de prendre du temps avec un planificateur financier Québec qui a d’ailleurs été d’un important support.

Une fois ces actions prises, nous étions prêts à finalement passer à l’action. Mais il nous fallait le local idéal : celui que nous allions pouvoir transformer à notre goût et dans un quartier vivant et qui représente bien notre clientèle.

Nous avons eu la chance de le trouver, mais cela aura pris près d’un an pour y parvenir. Nous l’avons trouvé sur le plateau, pas trop loin du Métro Mont-Royal, mais suffisamment en retrait pour que ce soit sans chichis et un peu mystérieux. Nous avons travaillé avec un ami designer et architecte comprenant bien notre vision. L’intérieur se devait d’être aussi particulier que sa cuisine et son service.

Aujourd’hui, il prend forme et son lancement aura lieu jeudi. Nous avons déjà invité des gens issus du milieu, mais aussi de parfaits étranges à venir goûter à notre cuisine et à découvrir notre ambiance et les commentaires étaient élogieux. On espère que ça continuera et que le restaurant sera rapidement plein.

Serez-vous d’ailleurs des nôtres ? On espère vous compter des nôtres très bientôt.

 

The author:

author

Ayant toujours vécu seul, jusqu’à récemment, je me suis retrouvé père d’une famille instantanée à 35 ans. Tout inclus, dont une adolescente et des jumeaux aux couches. Vous vous intéressez à la suite ? Suivez-moi ici entre deux changements de couches…