• Facebook
  • Twitter
  • Google +

La mécanique et moi...

La mécanique et moi... - Marc Gélinas

Je devais changer mon filtre à huile et mon alternateur, car ces deux pièces du moteur de ma voiture étaient trop anciennes. Comme je garais mon véhicule à l’extérieur, certaines durits s’étaient craquées, puis percées. J’étais allée chez un garagiste pour qu’il me fasse un devis. Mais le chiffre qu’il m’annonça était bien trop au-dessus de mes moyens financiers. J’avais alors contacté un ami qui connaissait la mécanique auto. Il me recommanda de commander sur Internet ce qui nécessitait d’être changé. Je lui proposais de venir en fin d’après-midi pour qu’il me donne les références des pièces que je devais commander. C’était mon jour de congé. Je prenais régulièrement le vendredi. J’avais du ménage en retard. Je m’activais donc toute la journée. Lorsque j’entendis la sonnette de la porte de l’entrée se mettre en action, j’ouvris en pensant voir mon ami mécanicien.

C’était un de mes voisins. Il était embarrassé par une question qu’il souhaitait me poser. J’attendis patiemment qu’il me demande des nouvelles de ma famille, que nous parlions du temps qu’il faisait à ce moment, pour qu’il aborde enfin le sujet véritable dont il venait m’entretenir. Il avait un service à me demander, car il partait à un congrès de philatélie pendant une semaine. Il n’avait personne autour de lui qui pourrait venir donner à manger à son chat. Cela ne me dérangeait pas d’assurer les repas du matou pendant ce temps, dis-je en le rassurant. Ravi, il me promit de revenir de son congrès avec des cadeaux pour me remercier. Je n’en demandais pas autant.

J’allais fermer mes portes et fenêtres Longueuil , un vent frais s’étant levé. C’est le moment que choisi le téléphone pour sonner. Je ne l’entendis pas, trop occupée dans ma chambre à fermer mes ouvrants. Lorsque j’arrivais dans la cuisine, je vis qu’un message avait été laissé. C’était l’ami, qui devait venir me voir, qui me demandait de bien vouloir l’excuser pour ce contretemps. Il avait été bloqué par un accident sur la route qu’il prenait pour venir chez moi. La voie était, pour l’instant, fermée à la circulation. Derrière lui s’était formée une accumulation de véhicules, qui l’empêchait de reculer. Je me mis à commencer mes recherches. Nous conversions en même temps par téléphone interposé. Lorsque je trouvais une référence qui convenait, je lui décrivais les caractéristiques de la pièce et son prix. Il me guidait ainsi. Finalement, sans que nous ayons eu à nous voir, nous sommes parvenus à faire la commande dans les temps.

 

The author:

author

Ayant toujours vécu seul, jusqu’à récemment, je me suis retrouvé père d’une famille instantanée à 35 ans. Tout inclus, dont une adolescente et des jumeaux aux couches. Vous vous intéressez à la suite ? Suivez-moi ici entre deux changements de couches…