• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Décider de tout changer...

Décider de tout changer... - Marc Gélinas

C’était au début du printemps, l’an dernier, que je devais envisager quelques changements dans ma vie. J’avais décidé de remettre de l’ordre dans mon activité professionnelle, et peut-être, d’en changer. Une opportunité s’était présentée, celle de monter dans la hiérarchie et d’avoir un parcours atypique pour une personne telle que moi. J’ai pesé longuement les différents avantages et inconvénients si j’acceptais ces modifications, et j’ai accepté, après avoir réfléchi pendant sept jours. Après cette période de remise en question, je n’ai pas pris un seul jour de vacances pendant plus de six mois. Un repos bien mérité pendant une semaine arrivait dans peu de temps, et je n’avais toujours pas d’idée sur le lieu de destination de mes vacances. Quelques recherches sur des sites spécialisés dans les voyages m’ont vite éclairé sur mes possibilités à moins de trois jours avant le début de mon repos.

Peu de locations restaient et je n’avais aucune envie de celles qui étaient encore disponibles. La vie est bizarre, parfois, elle est faite d’un enchaînement de circonstances qui ne s’explique pas. J’ai vu une offre intéressante en ligne, concernant une soumission toiture repentigny. Des travaux de réfection s’imposaient chez moi. J’ai eu la sagesse de garder les références de cette offre, car j’ai été très satisfait. Au moment où je commençais à totalement désespérer, c’est-à-dire, que j’en étais à me dire que je ne bougerais pas de mon appartement pendant mes quelques journées de liberté, un appel sur mon cellulaire se fit entendre. C’était Amélie et elle me demandait de lui rendre un grand service : elle devait partir pendant huit jours à Singapour, à cause d’une urgence, et elle cherchait une personne qui voudrait rester dans son domaine.

Je fus immédiatement d’accord et elle me précisa que je devrais aussi m’occuper de ses trois chats. J’adore ces animaux, et particulièrement ceux qu’Amélie a, cela ne me posait aucun problème. Par contre, je devais demander un jour supplémentaire de congé, je craignis de ne pas pouvoir partir, mais il me fut accordé. Dès que ma valise fut bouclée, le vendredi soir, j’ai sauté dans mon automobile et j’ai fait le trajet jusqu’à la propriété de mon amie. Elle m’attendait pour prendre le taxi, l’échange des clés se fit rapidement et je me suis retrouvé seul dans l’immense demeure, avec trois chats pour compagnie. Pendant tout le temps que j’ai séjourné dans cette maison, j’ai été parfaitement heureux.

 

The author:

author

Ayant toujours vécu seul, jusqu’à récemment, je me suis retrouvé père d’une famille instantanée à 35 ans. Tout inclus, dont une adolescente et des jumeaux aux couches. Vous vous intéressez à la suite ? Suivez-moi ici entre deux changements de couches…